Les Dynamic Arrays : ça change tout !

Dans Excel, un Dynamic Array (ou Plage Dynamique) est une formule qui renvoie plusieurs résultats.

Cela ne parait rien, mais c’est l’intégralité de la façon d’utiliser Excel qui a changé.

Le monde d’avant : une formule, une valeur

Avant les dynamics arrays, on entrait une formule, et on copiait le tout vers le bas.

à l’ancienne quoi

Maintenant : On entre une formule et on obtient plusieurs valeurs

une formule, trois valeurs

Il est aussi possible de faire référence à un dynamic arrays avec le signe #

référence à la plage dynamique située en B1 avec le signe #

Tout cela ne parait rien, et pourtant ça change beaucoup de choses dans Excel.

Notamment, l’apparition de nouvelles fonctions (liste non exhaustive) :

. Filtre (ma nouvelle fonction préférée)

. Trier

. Unique

. Séquence

Si vous voulez avoir une idée de la puissance de ces nouvelles formules :

ma playlist sur les Dynamic Arrays

Les listes déroulantes, avec Excel

C’est la question qu’on me pose le plus.

Et oui, « comment on fait pour mettre une liste déroulante ? »

L’humble liste déroulante (dit « ascenseur », voir « truc qui s’ouvre »)

Les listes déroulantes sont des outils de saisie de données très utiles que nous voyons un peu partout, dans des fichiers Excel, mais aussi sur tout type de formulaires en ligne.

C’est facile et on va voir ensemble, pas à pas, comment faire.

Mais ici, ce n’est pas le blog à mamie.

On va voir comment créer différentes listes déroulantes, la base, les listes déroulantes dépendantes jusqu’aux nouvelles fonctionnalités d’Excel (les dynamic arrays).

Les listes déroulantes

Et pour les plus aguerris ?

Si vous voulez aller plus loin, je vous propose trois cas HARDCORDE :

  • La liste avec saisie semi-automatique
  • La liste auto-extractive
  • La liste sur différents fichiers (avec Power Query)
Listes déroulantes HARDCORE

Et si c’est pas assez pour vous, dites-le moi en commentaire, on va passez en Super Sayajin 3 🙂

Pour ce job, vous maitrisez Excel ?

Ah, Excel. Ce petit logiciel de bureautique.

Vous aurez du mal à trouver un job qui n’utilise pas Excel pour un truc ou un autre.

Excel est simple, tu cliques, il s’ouvre, tu écris là, tu fais une somme.

Mais ce n’est qu’une façade. Il est beaucoup plus complexe qu’il n’y parait.

L’Excel que l’on connait aujourd’hui est le fruit d’une longue évolution de plus de 40 ans.

Visical, l’ancêtre d’Excel

Excel est une des compétences les plus demandées

Je ne sais pas pour vous, mais à chacun des entretiens d’embauches que j’ai pu passer, on m’a demandé si je me débrouillais sur Excel.

Bien sûr, il y a différents niveaux de compétences, formules, TCD, programmation, business intelligence…

Mais d’une manière générale, « connaître un peu Excel » est le signe de compétences analytiques : créer et suivre un budget, synthétiser des données, créer un reporting, un tableau de bord ou simplement être à l’aise avec les chiffres.

Une bénédiction ou un cauchemar ?

Excel a aussi ses limites (bien que…) et il est important de les connaître pour ne pas se retrouver dans l’ « Excel Hell ».

Par exemple, Excel n’est pas un logiciel de gestion de base de données.

Même si c’est possible, ce n’est simplement pas le meilleur outil pour cette tâche.

De la nécessité de se former

Il n’y a pas de diplôme d’Excel ou de tableurs, et les technologies évoluent très vite.

Mais pas d’angoisses, il n’est pas forcément nécessaire d’être à la pointe, juste avoir une idée de ce qu’il est possible de faire ou pas.

Quelques formules et les tableaux croisées dynamiques seront probablement suffisant pour la plupart des jobs.

Et si cela peut vous aider, j’ai ma playlist astuces Excel :  

Comment je suis devenu SpreadSheets Man

Il y a plein de préjugés sur les comptables, mais la comptabilité est en réalité une discipline assez brillante.

«Parmi les plus belles inventions de l’esprit humain» selon Goethe

Elle est probablement à la base de l’invention de l’écriture et plus tard, de l’émergence de la Renaissance et du monde moderne.

Une expérience douloureuse

Je ne suis pas devenu Spreadsheets Man du jour au lendemain.

Cela a été…. un processus laborieux.

Il y a bien longtemps, du haut de mes 23 ans, je bossais dans une boite japonaise.

Un des employés était un « Excel Wizard » : formules, code VBA, SQL.

Je dois vous avouer qu’à ce moment, j’ai maudit mon cursus scolaire. J’en avais mangé du droit et de la fiscalité… à n’en plus finir.

Lui, il automatisait juste son taf avec un sourire bien nippon.

Dur !

Réinventer le cursus comptable

La comptabilité est simplement un ensemble de techniques permettant de retracer, synthétiser et analyser les informations, données et transactions d’une entité.

Retracer, synthétiser et analyser des données. C’est ça qui nous manque.

Le cursus comptable actuel ne nous prépare pas à cette réalité, et à fortiori au futur de la profession.

A mon sens, les épreuves devraient directement se dérouler sur tableur, base de données et logiciel de business intelligence.

Est-ce qu’une épreuve de contrôle de gestion ou de finance sur papier à encore un sens ?

Petit pouvoir, petite responsabilité

A mon petit niveau, j’essaie de réaliser les petits tutos que j’aurais aimé voir quand j’étais étudiant.

C’est absolument pas professionnel et je tiens à ce que cela soit gratuit.

Si ça vous tente, voilà ma playlist sur la comptaibilité, la finance et l’audit :

Et ma playlist sur la business intelligence :

Le Webscraping avec un tableur

Vous êtes en train de lire mes quelques phrases maladroites, mais en back end, ce que vous lisez, ce sont juste des données.

Des données qui peuvent être « scrapées », modifiées, simplifiées, avec quelques lignes de code.

Le webscraping est un ensemble de techniques qui consistent à recueillir des élèments venant de sites Web et d’applications afin de les analyser.

Pour un pro, quasiment tous les sites peuvent être scrapés.

Cependant, le webscraping nécessite généralement une compréhension complexe à la fois de la programmation et de l’architecture d’un site Web.

Bien sûr, il existe des langages de programmation qui facilitent un peu les choses, comme Python grâce aux packages Scrapy et BeautifulSoup.

Mais si on est là, c’est pour parler spreadsheet.

Excel et Google Sheets à la rescousse

Les deux tableurs utilisent une approche radicalement différente.

Le Webscraping avec Google Sheets

Pour son tableur, Google a décidé de baser ses outils de webscraping sur des formules :

La fonction IMPORTHTML()

Scraper Wikipédia

La fonction IMPORTFEED() qui permet d’importer un flux rss

Scraper le Monde, planète BD et WordPress

Le Webscraping avec Excel

De son côté, Microsoft a décidé de développer sa stratégie sur son outil de manipulation de données : Power Query.

Commencer le Web scraping avec Power Query (démontration avec Excel et Power BI)

Pour les plus avancés, il est possible d’aller un peu plus loin en manipulant le langage de programmation inclu dans Power Query, le langage M :

Importer les données d’un portefeuille d’actions via Yahoo Finance :

Importer les données de son portefeuille d’actions avec Power Query (démonstration avec Excel)

Importer les données de plusieurs pages d’un site de comics :

Webscrapper BD fugue (démonstration avec Power BI)

Ma formation Google Sheets

Il y a un peu quelques années, je suivais vaguement un cours en ligne sur Google Sheets avec un sourire en coin. 

un peu comme ça

Ok Google, les gars, vous êtes gentils, mais vous êtes loin d’Excel. 

Et bien depuis, je fais moins le malin

D’une part, google a ajouter de nombreuses fonctions qui rivalisent avec Excel, mais surtout, au-delà de l’aspect spreadsheet vs spreadsheet, c’est notre façon de travailler qui a changé

Pour beaucoup d’entre nous, en ce moment même, si nous ne sommes plus dans la même pièce, nous sommes sur le même écran. 

Google Sheets et la Google Suite a entièrement été créé dans cette optique :

Collaborer sur un même écran, en temps réel

Si vous connaissez déjà Excel, vous connaissez déjà pas mal de choses dans Sheets : formules, tableaux croisés, graphiques, restent à deux ou trois détails relativement similaire entre les deux applications. 

Pour avoir une idée, j’ai tenté de faire un comparatif entre Excel et Sheets :

Excel vs Sheets

Ma formation sur le tableur de Google

Du fait de la priorité accordée à l’aspect collaboratif, Sheets possède des spécificités.

J’ai tenté de les retracer et si ça vous tente, voilà ma formation sur Google Sheets :

Et vous ?

Vous êtes team Excel ou team Sheets ?

To the moon and back : les interêts composés

Pliez une feuille de papier 42 fois.  

Quelle est la hauteur obtenue ? 

384 403 km 

non ?

Si !

384 403 km, soit un peu plus que la distance terre – lune
Continuer à lire … « To the moon and back : les interêts composés »

Le théorème de Bayes, au calme

“Le théorème de Bayes nous donne un moyen de mettre à jour nos croyances en fonction de nouveaux éléments de preuve pertinents.”

Whaaa, ça a l’air perché ce truc ?

Ouai j’avoue, en fait le théorème de Bayes est tellement cool qu’il a sa propre chanson :

Bayes est partout

Vous venez de rechercher quelque chose sur Google ?

Le théorème de Bayes vient juste d’être utilisé pour afficher les résultats de votre recherche.

Il en va de même pour les recommandations que vous propose Netflix ou Youtube.

Anti-spams ? Voitures autonomes ?

Médecine ? Espionnage ?

Idem

Continuer à lire … « Le théorème de Bayes, au calme »

Power BI in Action

J’aime explorer les données, c’est mon truc, peu importe le thème.

Un café, mon chat sur le coin de la table et c’est parti.

Révéler les tendances, les différences, les évolutions, peindre un paysage dynamique.

Emettre une hypothèse, faire des erreurs, en discuter au calme, trouver des insights.

Ce n’est pas forcément l’outil qui compte, mais le processus d’analyse qui m’intéresse.

En se débrouillant un peu on arrive à faire plus ou moins la même chose avec Excel, Tableau, R ou Power BI.

Continuer à lire … « Power BI in Action »

Excel is outdated !

Ok, everyone knows Excel, you use Excel, I use Excel, Dad/Mom use Excel and maybe even Grandpa. 

We all do reports, graphs, project planning… 

In fact we use Excel for almost everything. 

When Redmond’s company released Microsoft Excel in 1985, it was already a success and today Excel is extremely popular. 

But you know what? 

We never learned to use it. 

Continuer à lire … « Excel is outdated ! »