Comment je suis devenu SpreadSheets Man

Il y a plein de préjugés sur les comptables, mais la comptabilité est en réalité une discipline assez brillante.

«Parmi les plus belles inventions de l’esprit humain» selon Goethe

Elle est probablement à la base de l’invention de l’écriture et plus tard, de l’émergence de la Renaissance et du monde moderne.

Une expérience douloureuse

Je ne suis pas devenu Spreadsheets Man du jour au lendemain.

Cela a été…. un processus laborieux.

Il y a bien longtemps, du haut de mes 23 ans, je bossais dans une boite japonaise.

Un des employés était un « Excel Wizard » : formules, code VBA, SQL.

Je dois vous avouer qu’à ce moment, j’ai maudit mon cursus scolaire. J’en avais mangé du droit et de la fiscalité… à n’en plus finir.

Lui, il automatisait juste son taf avec un sourire bien nippon.

Dur !

Réinventer le cursus comptable

La comptabilité est simplement un ensemble de techniques permettant de retracer, synthétiser et analyser les informations, données et transactions d’une entité.

Retracer, synthétiser et analyser des données. C’est ça qui nous manque.

Le cursus comptable actuel ne nous prépare pas à cette réalité, et à fortiori au futur de la profession.

A mon sens, les épreuves devraient directement se dérouler sur tableur, base de données et logiciel de business intelligence.

Est-ce qu’une épreuve de contrôle de gestion ou de finance sur papier à encore un sens ?

Petit pouvoir, petite responsabilité

A mon petit niveau, j’essaie de réaliser les petits tutos que j’aurais aimé voir quand j’étais étudiant.

C’est absolument pas professionnel et je tiens à ce que cela soit gratuit.

Si ça vous tente, voilà ma playlist sur la comptaibilité, la finance et l’audit :

Et ma playlist sur la business intelligence :

To the moon and back : les interêts composés

Pliez une feuille de papier 42 fois.  

Quelle est la hauteur obtenue ? 

384 403 km 

non ?

Si !

384 403 km, soit un peu plus que la distance terre – lune
Continuer à lire … « To the moon and back : les interêts composés »